Contrairement à ce qu’on peut penser, la course à pieds n’est pas une activité solitaire.  AR Paris (#WhyIRunJaures), Jogg in, NRC… de nombreux groupes de runners se forment. Echanger ses savoirs, mieux comprendre les mécanismes de la course, partager ses trucs et astuces, booster sa motivation. Courir à plusieurs permet d’enrichir sa pratique du running et de plus en plus de couples se mettent à partager cette activité. 

Pourquoi courir en couple?
Comme lorsqu’on se met à courir avec une autre personne, pour courir en couple, il faut s’adapter à l’autre. Régler son pas sur le sien et être à l’écoute, un double travail en plus de la course. Car nous ne courons pas tous à la même vitesse, surtout entre hommes et femmes (je parle d’expérience). Plutôt que de le prendre comme une contrainte, c’est plutôt un exercice qui vous fera travailler différemment. La personne la plus rapide pourra se dire qu’elle travaille son endurance et sa vitesse lente (exercice utile, n’est pas mesdames et messieurs les marathoniens 😉 elle pourra également se concentrer sur sa bonne position, son souffle et sa foulée, des choses auxquelles on ne pense pas forcément quand on court plus vite. La personne la plus lente, quant à elle pourra essayer de courir plus vite qu’à son habitude et d’allonger ses foulées afin de suivre son partenaire. Deux manières de travailler différentes mais toutes les deux indispensables.

Mieux se comprendre
Lorsqu’on se met au running, vous l’aurez remarqué, certaines choses changent. Les goûts vestimentaires, les habitudes alimentaires, les habitudes de sorties le samedi soir….Courir ensemble permet de comprendre ce qui se passe pour chacun et peut éviter bien des tensions. Se coucher avant 23h un samedi soir ou troquer de magnifiques escarpins pour les dernières Nike ou Adidas peuvent paraitre insensé au commun des mortels, mais pas à un runneur !

Une passion commune
Le running, comme tous les sports, possède son propre jargon, ses codes. Courir ensemble permet au couple de partager les mêmes intérêts et de se fixer des objectifs communs. Même si les objectifs de vitesse ou de distance diffèrent, on comprend ce qui se passe dans la vie et dans la tête de son partenaire lorsqu’il prépare une course. On sait alors comment l’encourager et on comprend sa progression.

Car, même si ça n’est pas la raison numéro un pour se mettre à courir, les encouragements sont importants ! Qui n’a jamais utilisé les dernières ressources qui lui restait pour franchir la ligne d’arrivée, reboostée par la voix de son compagnon ? (Et qui, mieux qu’un autre runner, accepterait de se lever un dimanche matin aux aurores pour aller supporter son amoureux ?)

Toutes ces épreuves, progression et étapes franchies renforcent un couple. J’ai commencé à courir en club pour faire comme mon amoureux et essayer de le suivre. Je n’y suis pas arrivée (il file beaucoup trop vite). Mais j’ai beaucoup appris et ai conservé ma motivation grâce à son aide et à cet intérêt commun pour le running.

Et puis nous continuons toujours à faire des footing « à la cool » ensemble, c’est toujours plus sympa de courir à deux 😉

Et vous, vous préférez courir en solo ou en duo?

Publicités