Il y a quelques jours j’ai repris le chemin des courses officielles en participant à La Parisienne. J’aime beaucoup cette course car l’ambiance y est toujours excellente, les encouragements au top et surtout, elle permet de récolter des fonds pour la recherche médicale contre le cancer du sein. 

Ce défi de la rentrée, j’ai choisi de le relever grâce à Nadia qui m’a permis d’intégrer son équipe. Une belle dose de motivation supplémentaire car ça n’est jamais facile de s’entrainer seule.  Nadia a une belle énergie et les autres membres de l’équipe étaient vraiment adorables. 

Pendant ma grossesse, je n’ai pas eu le droit de courir, j’avais donc vraiment peur de ne pas être au niveau seulement 4 mois et demi après ce bouleversement. Dès que j’ai eu le feu vert de mes  Kiné et sage femme cet été, j’ai recommencé à m’entrainer. Ma Kiné m’avait d’ailleurs concocté un super plan d’entrainement, progressif, et je pense que ça a fait toute la différence. J’ai aussi fait un challenge planche de 30jours avec ma soeur pour me retonifier. J’y suis allée peu à peu, sans me dégouter. L’idéal! 

Alors bien sur, je n’ai pas le même niveau qu’avant mais mon objectif était de terminer la course dans un état pas trop mauvais….mission accomplie 🙂 

©NadiaRunsParis

Mes essentiels pour m’entrainer

J’ai commencé à m’entrainer avec des chaussures qui n’étaient plus trop adaptées. J’ai vite eu quelques douleurs dans les jambes. J’ai donc profité des soldes de juillet pour m’offrir une nouvelle paire de baskets avec un super amorti, mais aussi une jolie tenue pour me motiver et last but not least, la marque compressport m’a fait tester une jolie parie de manchons de compression (modèle RV2V) grâce à laquelle j’avais les jambes toutes légères pendant mes entraînements. Je les ai aussi utilisés en récup. Résultat, aucune blessure à déclarer! 

Un entrainement progressif et régulier

Je me suis donc entrainée tout l’été. Je ne vais pas mentir en disant que c’était facile 😉 

J’étais hyper fatiguée, entre la reprise du boulot, de l’entrainement et le fait que je continue à allaiter mon bébé (et le fait d’avoir des nuits entrecoupées ^^) tout ça fait que la fatigue s’est bien accumulée ces derniers mois. Mais l’envie de relever ce défi était bien là 🙂

La clé c’est la régularité, j’y allais progressivement en essayant de ne pas louper d’entrainement! 

Le jour J

Dimanche matin, après une nuit plutôt cool (merci petit bébé 😉 je retrouve les membres de mon équipe. On est toutes surmotivées et hyper heureuses de se retrouver pour cet évènement. Direction la ligne de départ du 7km. Nous partons ensemble puis le groupe se délie en fonction de la vitesse de chacune. J’essaie de garder un rythme régulier. J’y parviens à peu près, à part aux sorties des tunnels qui sont des mini côtes et pour lesquels je peine un peu. Tout au long du parcours nous sommes bien encouragées. Il fait beau, les gens sont contents. Je souffre un peu mais je me dis que ces 7 petits kilomètres seront vite passés. Vers le 6e kilomètre, mon mental commence à lâcher….si près du but! Mais j’entends “Eye of the tiger” et ça me rebooste pour le dernier kilomètre. Je regarde ma montre et observe la distance augmenter, j’y suis presque! Un dernier tunnel et je vois enfin la ligne d’arrivée 🙂 

Je retrouve Nadia et les filles arrivent ensuite. Mais surtout je retrouve mes deux supporters adorés. 

Maintenant place à la récup! 🙂