Ce weekend, mariage princier oblige, je me suis plongée dans la biographie de Meghan Markle pour en savoir plus sur le premier rôle féminin de ce conte de fées contemporain! Je suis devenue incollable sur le parcours de cette femme moderne et déterminée.

Andrew Morton est spécialiste de la famille royale britannique. Sa biographie de Diana  (Diana: her true story, en 1992) avait connu un énorme succès. Traduite en 35 langues elle est restée en tête des meilleures ventes pendant près d’un an!  A l’occasion du mariage du prince Harry et de Meghan Markle il a publié au début de ce mois une biographie complète sur l’ancienne actrice américaine. 

Petit résumé de l’histoire :  Il y a 16 mois Harry et Meghan se rencontrent grâce à un blind date organisé par l’un de leurs amis commun. C’est le coup de foudre! Après des mois de relation secrète, les amoureux annoncent leurs fiançailles en novembre 2017 et se sont mariés le 19 mai dernier. Par amour, Meghan change radicalement de vie, arrête sa carrière de comédienne, ferme son blog et son compte Instagram, et quitte le continent américain pour devenir citoyenne britannique. 

Au fil des pages, on découvre l’enfance de Meghan à Los Angeles et sa vie mouvementée entre les coulisses de sa carrière à Hollywood, son premier mariage, mais aussi ses engagements humanitaires et son féminisme militant. On y rencontre une femme forte qui s’est battue pour réussir. Une femme moderne et bien dans son époque dont l’influence sur les traditions rigides de la famille royale britannique a déjà été observée.

  Meghan

Ce que j’en ai pensé :  J’ai aimé le style d’écriture qui donne envie de poursuivre cette lecture passionnante. Les photos qui illustrent le récit sont bien choisies. On y grapille de nombreuses anecdotes qui pourront étoffer les débats sur la famille royale 😉 A conseiller à tous ceux qui aiment l’Angleterre et ses monarques ou tout simplement à ceux qui veulent lire l’histoire d’une femme ambitieuse.

MEGHAN, de Hollywood à Buckingham avec le prince Harry, Andrew Morton, Hugo doc, 246p, 3 mai 2018.

Publicités