Le 6 novembre a eu lieu l’Ekiden à Paris. J’y ai participé avec ma super team les Six In The City! 

Qu’est ce que l’Ekiden? 
Organisée par la FFA pour la troisième année consécutive, cette édition est celle qui a compté le plus de participants. L’Ekiden est une course en relai qui nous vient du Japon. Sur la distance reine du marathon, 6 coureurs se relaient pour rejoindre la ligne d’arrivée. Plusieurs distances sont proposées:
Relayeur 1: 5km
Relayeur 2 : 10km
Relayeur 3: 5 km
Relayeur 4: 10 km
Relayeur 5 : 5 km
Relayeur 6: 7,195km
Pourquoi l’Ekiden est différente des autres courses? 
L’Ekiden est une course qui crée un véritable lien entre ses participants. Les six coureurs de chaque équipe sont soudés et ont tous le même but: donner le meilleur d’eux mêmes pour leur équipe!
Habillées en Sirun (la marque originale des runneuses chics et bien dans leurs baskets), avec la team Six in the city, nous avons foulé le bitume parisien à l’unisson.

Dimanche, 8h30 :  RDv avec ma team. Je faisais le 6e relai donc j’aurais très bien pu débarquer à midi….Mais alors quel aurait été le but de courir en équipe!? 😉  Nous avons toutes décidé de rester du premier départ à la dernière arrivée. Eh bien oui, le but de la course n’est pas de cumuler des individualités mais de former un groupe qui se soutien et se motive!

Alors certes il faisait froid et l’attente était longue, mais c’était l’occasion de discuter et partager des choses avec les copines 😉
Et…petite fierté du jour, on a même été interviewées par la FFA avec Isalyne (relai 1) par ici.
iAu moment de courir, j’ai trouvé ça vraiment chouette de se passer le relai. Gonflée à bloc, j’ai essayé de ne pas partir trop vite. Et…avantage du dernier départ, le chemin est moins embouteillé que pour les relayeurs précédents. J’ai eu la chance de faire mes 7,195 km avec un runner au T-shirt noir qui me doublait dans les montées et que je redoublais sur les plats. C’est la première fois que j’arrive à faire ça sur une course à Paris, c’est vraiment top! Le parcours est donc passé assez rapidement. Puis, la dernière ligne droite est arrivée, et là, les dernières forces qui me restaient ont été décuplées quand j’ai entendu les encouragements des mes coéquipières. Sur les photos, mes pieds volent. Portée par cette énergie j’ai foncé!
Pourquoi j’ai aimé participer à l’Ekiden? 
Oui, j’ai ADORE participer à l’Ekiden.
J’ai trouvé l’enjeu de la course très sympa. Courir pour son groupe donne une motivation supplémentaire. Et j’avoue qu’au moment où mon mental a failli lâcher, j’ai ré-attaqué en pensant que j’avais l’honneur de terminer la course alors qu’il ne fallait pas que je flanche maintenant! Je ne regrette pas de m’être levée à l’aube dimanche 6 novembre. Encourager ses copines puis courir à son tour est une expérience vraiment intéressante dans laquelle on peut se révéler plus fort qu’on le pensait.

Tout ça pour dire, qu’avec mes 5 acolytes, on s’est donné rendez-vous l’année prochaine 😀

Publicités